Au début des années 1990, Schrader développait la première génération de la technologie de détection qui mesurait la pression et la température des pneus des automobiles. En 1993, Schrader a déposé le premier brevet autour du TPMS et le 4 février 1997, l'inventeur Jerry Robinson, travaillant pour Schrader, a obtenu le brevet n° 5600301 pour « le système de surveillance de la pression des pneus à distance utilisant une identification codée des pneus et la transmission par radiofréquence et permettant la correction du réglage après la rotation ou le remplacement des pneus ». Les premiers véhicules de série équipés de la technologie TPMS de Schrader datent de 1997, avec les plateformes de la C5 Corvette de Chevrolet® et la Prowler. De nouvelles innovations ciblées TPMS ont suivi, telles que la valve de type « snap-in » pour TPMS de Schrader (l'inventeur Schrader Frank Banzhof a obtenu le brevet n° 6005480 le 21 décembre 1999). Profitant du succès de l'entreprise, Schrader a équipé en 1999 la Renault® Laguna pour qu'elle devienne la première voiture produite en série équipée a 100% du TPMS. D'autres constructeurs automobiles ont suivi, mais un pas important a été franchi lorsque la loi TREAD a rendu nécessaire l'adoption du TPMS aux Etats-Unis à partir du début des années 2000.